Une grève des femmes le 8 mars, aussi à l’ULB!

Ce 8 mars 2019, à l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, le collectif 8 mars et plusieurs centrales syndicales appellent les femmes à se mettre en grève pour montrer que « quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête. » A l’ULB aussi, la CGSP enseignement-recherche et le groupe « chercheuses en grève » appellent les membres de la communauté universitaire à soutenir la grève pour dénoncer le sexisme toujours présent à l’université.

En effet, la situation des femmes chercheuses à l’université est loin d’être égale à celle de leurs homologues masculins: barrières liées à la maternité, plafond de verre, pression de la hiérarchie, harcèlement, compétitivité, précarité de l’emploi, invisibilisation, monopolisation masculine de la parole, surcharge de travail, discrimination, etc. pèsent sur leurs conditions de travail et leurs carrières. Elles sont pénalisées par les logiques néo-libérales et par les politiques dites « d’excellence », avec leurs exigences de productivité, de financement et de mobilité internationale. La présence des femmes au sein de l’université, leurs absences aussi, en témoignent: les femmes sont toujours minoritaires dans les métiers de la recherche et de l’enseignement universitaire alors qu’elles sont majoritaires parmi les étudiant.e.s.

Pour toutes ces raisons, nous invitons à se mettre en grève le 8 mars 2019 et à rejoindre le rassemblement organisé devant les restaurants (solbosch) à 12h30.
Nous rejoindrons ensuite la gare centrale où une journée d’actions est organisée par le collectif 8 mars et d’où partira la manifestation nationale à 17h.

Les chercheuses et les enseignantes sont invitées à se déclarer en grève sur cette plateforme:
https://framaforms.org/declaration-de-greve-ulb-1551022515
Les noms ne seront pas transmis aux autorités mais permettent d’estimer et de communiquer sur l’ampleur de la grève.

Nous vous invitons également à rendre visible cette grève de différentes manières:

  • renforcer le piquet par votre présence entre 9h et 12h en haut de l’avenue Héger;
  • prévoir une réponse automatique « out of office car en grève » sur son adresse mail;
  • mettre une affiche « absente car en grève » sur son bureau (une affiche à imprimer se trouve ici: https://drive.google.com/file/d/1mZmYmcVbv7YOswvmVRPQG_6_En5xEeX8/view?usp=sharing);
  • lever les cours et travaux pratiques. Si ce n’est pas possible, ne pénalisez pas les éventuelles absentes ce jour-là.